Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Your Pet, Our Passion.
Barzoï

Barzoï

Ce grand lévrier élégant porte fièrement sa longue tête étroite. Chien d'une grande beauté, il dégage puissance, courage et rapidité. Son pelage, de longueur moyenne, est soyeux ; des poils plus longs forment des franges sur les pattes, le ventre et la queue. La robe peut être blanche, dorée, rouge, grise, rouan et mouchetée. La femelle adulte mesure au minimum 68 cm et pèse environ 34 kg. Le mâle adulte mesure au moins 74 cm et pèse environ 41 kg.

  • Chien adapté à un propriétaire ayant de l'expérience
  • Education requise
  • Apprécie les promenades actives
  • Apprécie de marcher une heure par jour
  • Grand chien
  • Bave un peu
  • Nécessite d'être entretenu un jour sur deux
  • Race non hypoallergénique
  • Chien calme
  • Pas un chien de garde
  • Peut avoir besoin d'apprendre à vivre avec d'autres animaux
  • Peut avoir besoin d'apprendre à vivre avec des enfants
barzoï blanc debout sur le sentier

Personnalité

En dépit de sa taille, c'est un chien gentil et calme à la maison. Il peut être assez distant avec les inconnus. Il peut tolérer d'autres chiens de même caractère, mais il doit être mis en contact avec des chats et d'autres animaux de compagnie dès son plus jeune âge car il réagit toujours à la vue d'un animal qui s'enfuit.

Chien barzoï blanc regardant vers la droite

Origine

Pays d'origine: Russie

Connu depuis le 17e siècle, le Barzoï était utilisé pour poursuivre les loups en Russie. Un duc russe importa plusieurs lévriers d'Arabie qui ne purent survivre aux rudes hivers russes. À sa deuxième tentative, il croisa ces chiens courants avec des races indigènes, sans doute des chiens de course Tartares ou des chiens de berger hauts sur pattes.

Du fait de leur tempérament doux et de leur aspect exotique, ils devinrent un cadeau idéal des Tsars aux têtes couronnées d'Europe.

Après la révolution russe de 1917, le Barzoï fut assimilé à la classe dirigeante et de nombreux chenils furent détruits ; la race ne survécut que grâce aux cadeaux envoyés en Occident

Santé

Le Barzoï est une race vigoureuse et résistante. Comme de nombreuses races, il peut être atteint par certaines affections oculaires héréditaires ; les chiens reproducteurs doivent être soumis à des tests oculaires. L'hypothyroïdie (liée à la baisse d'activité de la glande thyroïde) peut être une maladie héréditaire dans cette race.

Exercice

Bien que le Barzoï soit relativement calme à la maison, il a besoin d'au moins une heure d'exercice par jour, et plus de préférence, ainsi que de grands espaces ouverts pour courir et se promener. Il ne faut cependant pas oublier qu'il s'agit d'un lévrier qui poursuit instinctivement toute proie repérée. Des précautions doivent donc être prises.

Nutrition

Les chiens de grandes races, au solide appétit, ont des exigences nutritionnelles différentes de celles des chiens de petites races, notamment sur le plan des minéraux et vitamines. Le Barzoï est sujet à la dilatation-torsion de l'estomac. Fractionner sa ration quotidienne en plusieurs repas permet de réduire le risque.

Entretien

Le pelage soyeux et ondulé du Barzoï doit être régulièrement entretenu (deux ou trois fois par semaine) ; les poils entre les pattes doivent être coupés fréquemment. Pendant la saison de mue, il peut perdre de grandes quantités de poils.

Attitude avec les enfants

Si de nombreux chiens sont connus pour être sociables avec les enfants, tant les chiens que les enfants doivent apprendre à se comprendre, à se respecter et à ne pas se faire mal. Les chiens et les jeunes enfants ne doivent de toute façon pas rester seuls et les adultes doivent surveiller toutes leurs interactions.