Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Your Pet, Our Passion.
Somali

Somali

Le Somali est de stature moyenne, ferme, souple et bien musclé. Sa tête forme un triangle moyen aux contours doux. Les oreilles sont espacées et ornées d'une touffe. Les yeux en forme d'amande sont bien espacés, de couleur ambre, noisette ou verte ; les nuances les plus profondes étant préférées. Les pattes sont longues, avec des pieds de forme ovale et des poils entre les doigts. La robe est de longueur moyenne. Le poil souple et fin est dense mais est couché contre le corps. À l'âge adulte, les mâles ont une collerette et des culottes bien fournies, mais elles sont discrètes chez les chatons. Comme chez l'Abyssin, le tiquetage est important. Chaque poil porte au moins trois bandes (« ticking ») formant un contraste entre six sections colorées de la base à l’extrémité. Le Somali peut présenter 28 couleurs différentes : la plus classique est brun doré, avec un pelage de base abricot portant un ticking noir.

  • Chat très actif et attentif à tout
  • Chat amical mais indépendant
  • Chat discret
  • Chat bien équilibré
  • Toilettage quotidien nécessaire
  • Race non hypoallergénique
  • Chat d'extérieur
  • Peut nécessiter un temps d'adaptation avant de vivre avec des enfants
Chat somalien est debout près de la fenêtre

Personnalité

Le Somali est un chat très intelligent. Il a bon caractère et aime jouer. Le Somali peut être plus timide et plus indépendant que son cousin l’Abyssin mais il apprécie la compagnie des humains. C’est un chat actif qui apprécie de se détendre à l'extérieur.

Chat somalien est couché sous une couverture

Origine

Pays d'origine: Amérique

Le Somali est la version à poil long de l'Abyssin. Le gène longhair a été introduit dans la race Abyssin au début des années 1900 mais la variété à poil long n'a pas été spécifiquement développée avant les années 1960. L'introduction initiale du gène longhair a eu lieu en Grande-Bretagne et les Abyssins portant le gène récessif ont été exportés en Europe et en Amérique. L'élevage systématique du Somali a commencé en Amérique. Ces chats sont rapidement devenus populaires dans d'autres pays, notamment en Australie, où ils ont presque pris la place de l’Abyssin.

Santé

Bien que la plupart des Somalis soient en bonne santé, quelques maladies héréditaires connues chez son proche parent, l’Abyssin, peuvent aussi apparaître chez lui. L’Abyssin peut en particulier être atteint par un déficit en pyruvate kinase, une maladie à l’origine d’une anémie. Un test de dépistage est disponible pour cette maladie et l’éleveur pourra préciser s’il pratique ce test sur les reproducteurs, afin d'écarter le problème. Une maladie oculaire, l'atrophie rétinienne progressive, responsable du développement progressif de cécité, a été identifiée dans certains pays. Il est également important d’en parler avec l'éleveur.

Nutrition

Chaque chat est unique. En matière de nutrition, ils ont chacun leurs préférences individuelles et leurs propres besoins. Le chat reste toutefois un carnivore et son alimentation doit contenir 41 nutriments spécifiques et différents. La proportion de ces nutriments varie en fonction de l'âge, du style de vie et de la santé générale du chat. Il est donc naturel qu'un chaton énergique et en pleine croissance ait besoin d'un régime nutritionnel différent de celui d'un chat âgé, moins actif. Il faut aussi veiller à nourrir son chat avec une quantité d’aliment permettant de maintenir sa condition corporelle à un niveau idéal. Enfin, les préférences individuelles seront prises en compte dans le choix des croquettes ou des aliments humides.

Entretien

Le Somali exige un toilettage régulier pour que le pelage ne s’emmêle pas. Cependant, son poil n'étant pas aussi long que celui du Persan, il est plus facile à entretenir. La plupart des chats apprécient le toilettage s’ils y sont habitués dès leur plus jeune âge. Le toilettage est toujours plus facile s’il est fait souvent. Ce chat doit toujours être vacciné et vermifugé régulièrement, et faire l'objet d'un bilan de santé annuel.

Attitude avec les enfants

Cette race de chat n’est pas réputée pour faire partie de celles qui aiment le plus vivre avec des enfants. Tous les chats sont cependant différents et peuvent parfois vivre avec des enfants s’ils y ont été bien habitués.