Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Your Pet, Our Passion.
Bouvier des Flandres

Bouvier des Flandres

Rustique, fort et compact, le Bouvier des Flandres dégage à la fois puissance, résistance et robustesse. Son poil rude et abondant a toujours l'air décoiffé ; il porte la barbe, la moustache et a des sourcils broussailleux. La couleur de sa robe peut aller du fauve au noir, en passant par le bringé. La femelle adulte mesure de 59 à 65 cm et pèse entre 27 et 35 kg. Le mâle adulte mesure de 62 à 68 cm et pèse entre 35 et 40 kg.

The need-to-know
  • Chien adapté à un propriétaire ayant beaucoup d'expérience
  • Education poussée requise
  • Apprécie les promenades toniques
  • Apprécie de marcher plus de deux heures par jour
  • Grand chien
  • Bave un peu
  • Nécessite d'être entretenu un jour sur deux
  • Race non hypoallergénique
  • Chien calme
  • Un chien de garde : aboie, alerte et protège physiquement
  • Peut avoir besoin d'apprendre à vivre avec d'autres animaux
  • Peut avoir besoin d'apprendre à vivre avec des enfants
Bouvier Des Flandres debout sur l'herbe

Personnalité

En dépit de son aspect impressionnant, le Bouvier des Flandres a un tempérament très stable et un bon caractère ; c'est un compagnon idéal pour une famille. Il sait protéger ses proches et sa maison et peut être distant avec les inconnus, mais jamais agressif. Silencieux, calme et sensible, il est très affectueux avec ses maîtres et accepte de cohabiter avec d'autres chiens et animaux de compagnie s'il est socialisé et habitué à leur présence dès son plus jeune âge.

Bouvier Des Flandres allongé sur le sol

Origine

Pays d'origine: Belgique

Les origines exactes de cette race sont inconnues, mais depuis le 17e siècle tous les chiens travaillant avec du bétail sont appelés « bouviers », chaque région ayant ses propres nom et type. Ces chiens étaient des guides et des gardiens de troupeaux prisés. Pendant la Première Guerre mondiale, les bouviers ont presque totalement disparu et les types les plus rares ont été perdus. Les deux seuls ayant survécu sont le Bouvier des Flandres et le Bouvier des Ardennes.

La France et la Belgique revendiquent l'origine du Bouvier des Flandres. C'est à un vétérinaire de l'armée belge, le capitaine Darby, que revient le mérite d'avoir assuré la continuité de la race pendant toute la guerre.