Syndrome du dysfonctionnement cognitif (SDA)

Des exemples de changements de comportement incluent un chien « confus » qui semble désorienté ou perdu dans un environnement familier, un chien errant sans but, et parfois semblant « oublier » de sortir des coins.

Votre chien, bien que parfaitement propre tout au long de sa vie, peut commencer à avoir des «accidents». Il peut aussi ne plus vous accueillir à la porte, ne plus vous apporter de balles à jeter ou sembler ne plus se soucier d'être caressé. Souvent, vous serez en mesure de reconnaître le dysfonctionnement cognitif chez votre chien si celui-ci est endormi pendant la journée et pas fatigué la nuit. Il aura des habitudes de sommeil perturbées. La nuit peut provoquer une agitation et une errance accrue, comme si son horloge biologique était inversée. Des aboiements la nuit peuvent également se produire, vous gardant vous et les autres dans la maison éveillés.

Aucune de ces choses ne signifie que votre chien se soucie moins de vous. Le dysfonctionnement cognitif chez le chien fait simplement en sorte que votre animal de compagnie se comporte d'une manière différente, et il n’a probablement aucune idée qu’il vous causent des difficultés !

Si vous remarquez un dysfonctionnement cognitif chez le chien, celui-ci peut être identifié par un certain nombre de signes cliniques. Le diagnostic peut être posé si votre chien âgé présente des changements comportementaux sans qu’il n’y ait de cause physique apparente. Le syndrome a été comparé à des conditions telles que la maladie d'Alzheimer chez l'homme. Certaines personnes pourraient considérer cela comme une « démence canine », bien que la démence chez le chien soit bien sûr différente de la maladie chez l'homme.

Traitement du dysfonctionnement cognitif chez le chien

Il n’y a pas lieu de s’inquiéter si votre chien a le SDA: les changements de comportement chez les chiens vieillissants peuvent vraiment faire l’objet d’un traitement. Les traitements possibles peuvent inclure des changements alimentaires, des médicaments et une thérapie comportementale. Voici d’autres conseils pour aider les chiens plus âgés, même ceux sans SDA :

  • Pour la sécurité de votre chien, recherchez les endroits risqués dans votre maison et dans votre jardin où votre chien pourrait tomber - des marches, par exemple - et surveillez votre chien à ces endroits.
  • Si vous le pouvez, essayez de garder une routine. Les chiens plus âgés et les chiens atteints de SDA détestent les changements dans les horaires familiers, et une routine peut aider à les garder plus calmes.
  • Gardez un programme d’exercice s’il n’y a aucune raison médicale de ne pas le faire, car des marches régulières aident à améliorer sa santé mentale et physique.
  • Évitez les situations stressantes, comme le placer dans un chenil. Au lieu de cela, trouvez quelqu’un pour garder votre chien à la maison pour minimiser les changements dans l'environnement de votre chien.
  • Vous pouvez également vouloir éviter de recevoir des visiteurs emmenant des chiens.
  • Les problèmes de manque de propreté à la maison peuvent être difficiles à résoudre. Assurez-vous que votre chien a toutes les opportunités pour faire ses besoins en le sortant fréquemment et en le récompensant pour ses bons comportements.
  • Discutez avec votre vétérinaire afin de savoir si des médicaments seraient bénéfiques pour votre chien.