Faire piquer votre chien

La pensée de faire piquer un chien est déchirante et peut même paraître inconcevable, mais on peut être amené à y songer en cas de détérioration grave de la qualité de vie de notre compagnon à quatre pattes, ou si celui-ci présente un comportement très grave ou très dangereux.

La décision de faire piquer un chien est toujours difficile à prendre. Elle extrêmement personnelle. Sauf en cas d'urgence grave, telle qu'une plaie impossible à soigner ou une maladie incurable, vous avez certainement un peu de temps pour réfléchir aux solutions qui s'offrent à vous et pour en parler avec votre famille et vos amis. En dernier ressort, la décision vous appartient. Efforcez-vous cependant de prendre votre décision en tenant compte de l'intérêt de l'animal.

Si vous devez vous résoudre au pire, la procédure en elle-même est rapide et, plus important encore, absolument indolore. Le vétérinaire administre à votre chien une surdose déterminée d'anesthésique et le laisse sombrer dans un sommeil profond dont il ne se réveillera pas. Votre chien ne ressentira pas le moindre inconfort.

Il est tout à fait normal de passer par une période de deuil. Il se peut même que vous deviez prendre quelques jours de congé. Le deuil constitue une réaction normale et saine à la perte d'un membre de la famille, ce qu'est notre chien. En revanche, n'oubliez pas que vous avez pu accomplir une dernière bonne action à son égard en le faisant piquer, car cela lui a permis de connaître une mort douce et digne.